statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 novembre 2008

Dernier acte à Reims

Je ne vais remonter aux Cathares et à 1907, mais, au dernier acte du Congrès –la lecture de la composition des nouvelles instances dirigeantes donnée pendant que les travées commençaient à se vider –  je me suis demandée si notre région n’était pas une fois de plus oubliée,  marginalisée, ostracisée... En effet, toutes motions confondues, le nombre de titulaires  dans les différentes instances nationales apparaît en baisse.

Je n’avais pourtant pas l’impression, au regard de l’importance et de la vitalité de ses fédérations régionales que le PS perdait de l’importance en Languedoc-Roussillon. Les dernières élections régionales, municipales, cantonales démontrent le contraire. Eh bien, malgré çà, si l’on continue sur la pente de ce Congrès, on peut envisager que nous n’aurons bientôt plus personne dans les organes centraux du Parti socialiste. Existerait-il à Paris,  une motion cachée nommée « Languedoc-Roussillon » qu’il faudrait abattre à tous prix ? En attendant, j’espère que la sous représentation de leurs fédérations ne conduira pas les socialistes languedociens à un désintéressement vis-à-vis de leur parti, voire à un rejet.

Décidement, le PS doit changer ses méthodes. 

10:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.