statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 novembre 2008

Sur la route de ... Reims

On nous agite comme un épouvantail le Congrès de Rennes du Parti socialiste. Pour les non pratiquants, en 1990, François Mitterrand est Président de la République. Deux proches,  Fabius et Jospin se disputent le leadership du PS.  Henri Emmanuelli commente : « On n’hérite pas du parti comme d’une Aston Martin… ». Bref, le dimanche soir les congressistes, ils clament « arrêtez les magouilles ! », rentrent chez eux furibards et sans aucun accord. Quelques jours plus tard, Mauroy sera reconduit au poste de Premier secrétaire. Par les hiérarques de la rue de Solférino.

            A Reims, la donne est différente.

            Car non seulement, pour la première fois dans son histoire, les deux pièces maîtresse du Congrès socialiste, effet indirect de la parité, sont deux femmes, Martine Aubry (ordre alphabétique oblige !) et Ségolène Royal, mais le mode de désignation du Premier secrétaire se fait désormais au suffrage universel direct des militants. Et par leur vote, bon ou mauvais Congrès, ce sont eux qui en dernière analyse,  diront le dernier mot.

            En attendant, sur la route,  pour le moment c’est Air France qui barre l’horizon bien bouché de Reims.

11:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Et oui la route de Reims est bouchée... le "Tout sauf ségolène" se met en place.....Ridicule.... et méprisant pour les militants qui l'ont mise en tête de leur suffrage... Mais rendez-vous de toutes façons le 20 au soir dans vos sections.... et Reprenons en main les "rênes" de notre parti.... pour en elire ...."la Reine"....??? !!!

Écrit par : mimilarose | 14 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.