statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09 novembre 2008

La manoeuvre

On ne prête qu’aux riches.

            J’ignore si Georges Frêche l'est, mais, ce matin, Christine Clerc - qui tire à vue sur tout ce qui bouge dans le Parti socialiste (Midi-Libre, 9 novembre 2008) -, lui prête d’avoir fait exclure des dissidents socialistes (voir notamment « Droit et jurisprudence », 23 septembre 2008 ) - à eux quatre au PS ils pèsent tout au plus quarante voix -  afin de garantir à Ségolène Royal un supplément de majorité de... 0,0008 % ; elle a réuni le 6 novembre dans l’Hérault près de 55% des suffrages des militants.

            Et d’expliquer encore l’échec de Bertrand Delanoë (25% à égalité avec Martine Aubry), pour n’avoir pas su « passer ses vacances en province, dans le Sud de la France, plutôt qu’en Tunisie… », (voilà de la politique !), et le succès de Benoît Hamon (19% au plan national), comme celui « d’un jeune coq dressé fièrement sur ses ergots ». C’est ici du machisme à l’envers.

            Reste l’essentiel : s’accorder d’ici dimanche prochain sur une ligne politique et trouver une personnalité pour la porter et gouverner, réellement et avec fermeté  le Parti.  

            Revient donc à la motion majoritaire, celle de Ségolène Royal (29%) – et c’est le Premier secrétaire François Hollande qui parle-, « la responsabilité de proposer une orientation majoritaire, une stratégie cohérente d’alliance et un nom de premier secrétaire ». Et bien veiller à ne placer à la manoeuvre ni Mme Christine Clerc, ni tout autre de ses confrères qui pourraint encore à Paris rêver de faire de la politique sans jamais oser franchir le pas.

           

10:56 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Ils sont nombreux les journalistes de France et de Navarre qui rèvent au quotidien de pouvoir alimenter la chienlit au PS.Il faudra pourtant qu'ils respectent le fait majoritaire et ne recherchent pas dans toutes le petites phrases prononcées içi et la son affaiblissement.Cela vaut au niveau national mais aussi dans les départements comme dans l'Hérault ou le président du CG ;largement minoritaire dans le vote de la motion qu'il soutenait; devrait
respecter le fait majorité dans son parti et s'incliner.

Écrit par : montagne | 11 novembre 2008

Il semble que Michel Guibal ne soit pas d'accord avec vous : interview du candidat au poste de premier secrétaire fédéral sur Montpellier journal.

Jacques-Olivier Teyssier

Écrit par : Montpellier journal | 11 novembre 2008

J'ai lu votre interview et ainsi découvert votre site.
C'était le but, non?
Geneviève Tapié

Écrit par : genevieve tapie | 12 novembre 2008

Le but c'était surtout de le faire découvrir à vos lecteurs.

Jacques-Olivier Teyssier

Écrit par : Montpellier journal | 07 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.