statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02 novembre 2008

Léon Blum?

Il y a toujours un peu de rififi chez les socialistes veille de congrès, et les gens y sont souvent à fleur de peau. Si bien qu’hier Renaud, un jeune militant de l’Hérault m’a épinglée pour ce “Louis” servi le 31 octobre, dont il estimait  qu’il s’agissait de la réponse de la bergère au berger pour avoir rapatrié quelques brebis égarées dans le  landerneau des élections sénatoriales de l’Hérault. Loin s’en faut! Et Jacques de son île de lui répondre indirectement : “ C’était en 1967, je présidais la Convention des Institutions Républicaines de l’Aude, j’assistais à ma première réunion nationale à Nantes. Est venu en discussion l’Europe et l’agriculture en zone défavorisée, à la fin de la réunion, Mermaz est venu m’indiquer que F. Mitterrand souhaitait me saluer pour me  dire “ je tenais à saluer le premier audois qui a franchi le rideau de fer de la SFIO Audoise”.

            Le problème, c’est qu’aujourd’hui c’est la Commission nationale des conflits du PS qui le franchit.

            Selon mes informations, l’instance a été saisie sur la forme et non sur le fond, un vice de procédure non imputable au niveau fédéral ayant entaché, semble-t-il, la décision d’exclusion de quatre dissidents qui, en vertu en vertu de l’article 11.19 des statuts, s’étaient mis en dehors du parti pour avoir été candidat “ à un poste électif pour lequel les instances régulières ont investi un autre candidat (voir “Droit et jurisprudence”, 23 septembre 2008). Et en l’espèce, la Commission des conflits, en ne se prononçant pas sur les effets directs de l’article 11.19, l’exclusion, non susceptible de recours”, a annulé la procédure pour vice de forme. Ce qui ne signifie pas que les dissidents sont blanchis de leur indiscipline, mais que pour l’instant, le droit procédural les empêche d’être sanctionnés. Ce que font généralement les grands avocats pénalistes pour éviter la prison à leurs clients ou les “sortir du trou”, même s’ils ne perdent rien pour attendre, c’est toujours celà de gagné, et ouvre la possibilité peut-être de pouvoir voter ... veille de Congrès; on y revient!

            Et je reviens aux “Carnets secrets” de Michèle Cotta dont je vous ai parlé  ("La dernière chance", 29 octobre 2008).

            Le 22 décembre 1980, en Israël, François Mitterrand, sortant d’un rendez –vous avec les membres du gouvernement tombe sur un groupe de jeunes français. Attroupement. Passe un touriste américain qui demande qui est cet homme qui parle au milieu du groupe devant lui.

            “C’est le leader du Parti socialiste français, lui indique-t-on.

-         Ah, s’exclame l’Américain, Léon Blum?”

 

12:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

super blog, j'adore vos articles et reportages
bonne continuation
Jean Paternin

Écrit par : anniversaire | 08 novembre 2008

Merci pour cet article ....

Écrit par : journée femme | 18 février 2009

vive les femmes !

Écrit par : chippendales | 16 mars 2009

Les commentaires sont fermés.