statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20 octobre 2008

Trois questions

Je me pose trois questions.

            La première, si « Dominique » avait été une femme, quel aurait été le ton de la presse française pour « cet incident survenu dans sa vie privé(e) » ?

            La seconde, si le patron de la Caisse d’Epargne avait été une patronne, la théorie de Georges Frêche (voir « Quatre femmes », 17 octobre 2008 ) se serait-elle appliquée ?

            Enfin, la troisième, si chacune sait qui a profité des  600 millions que l’Ecureuil a laissé partir  en fumée, à qui profite le discrédit jeté aujourd’hui sur le patron du FMI ?

            Je n’oublie pas qu’il a été déjà déqualifié. Pour une (fausse, la justice l’ayant par la suite blanchi) histoire d’argent dont les supposés billets lui ont entre autres barré la route de la mairie de Paris.

14:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Dans ce cas, comme dans d'autres, nous voyons les limites de la "main tendue" de la droite envers la gauche. Et de ceux qui se jettent à corps perdu (c'est le cas de le dire) dans ce genre de deal.
D.S.K., c'est à regretter, est tombé dans le panneau.
A trop en vouloir, on se brûle. Dans ce genre d'accords, des dossiers sont ouverts, et tout est épluché. Pas le droit à l'erreur.
Le Président Sarkozy, n'a pas besoin d'argumenter un programme contre un autre. Ils se vendent et se donnent eux même. Dans une politique "poepelisée" a outrance, Sarko à plusieurs longueurs d'avance.
Que le PS et ses mandataires, s'occupent des dossiers qui touchent ceux qu'ils représentent.
Les compromis sans compromission. La encore Sarko donne des leçons.
Ségolène Royal amène une solution et tout est mis en oeuvre pour casser cet élan de renouveaux. DSK, Fabius, Aubry, tous dans le même panier. Au grand damne de la population.
A plus Geneviève.
Dany Grincheux.

Écrit par : Dany Masson | 22 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.