statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 octobre 2008

Quatre femmes

A propos des organisations viticoles  qui en 18 mois n’ont pas réussi à s’entendre pour promouvoir la marque Sud de France parce que  « des tas d’élus (…) s’intéressent à leur indemnité de vice-président », plutôt qu’au sort des vignerons qui en attendant gardent leur production en cave, Frêche mets les pieds dans le « barricot »*. A Montpellier il y avait à la tête des universités trois hommes « qui tergiversaient depuis vingt ans. On a élu trois femmes, et en six mois, elles ont créé l’université unique, ce qui prouve que les femmes sont plus efficaces que les hommes. Je crois qu’à la tête des interprofessions viticoles, il faudrait élire  quatre femmes ».

            Le problème c’est de les trouver, côté vignes, elles ne sont pas légion dans les conseils d’administration.

            Reste donc à faire leur promotion. En recherchant, par l’évaluation et l’analyse les inégalités entre les sexes qui persistent dans les domaines politiques, économiques et social.

            Reste à Georges Frêche de passer à l’acte. Pour faire de la participation des femmes, un puissant moteur du développement régional.

 

* Le tonneau

19:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.