statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03 octobre 2008

Clinique

Les 4 dissidents socialistes qui se sont fait pincer en flagrant délit de sabotage des élections sénatoriales, épanchent « leur déception » encore aujourd’hui. Non pas d’avoir fait perdre un  siège de sénatricE à leur parti, mais d’en avoir,  pour manquement au respect de ses règles,  été exclus. Qu’ils se rassurent, la rédemption est toujours possible : dans deux ans, à l’expiration du délais légal, ils pourront saisir le Conseil fédéral de l’Hérault de leur demande de réintégration. Et, si ce dernier le juge utile, leur requête sera transmise au Congrès suivant (on peut penser en 2011), qui prendra une décision sur le fond.

C’est aussi une décision sur le fond qui concernera Georges Frêche les 14 et 15 novembre à Reims : poliment, respectueux tant des procédures que des instances, il est venu présenter hier sa demande au Conseil fédéral qui l’a entendu, avant de délibérer et voter. A l’unanimité de sa centaine de membres, moins 6 abstentions  d’antifrêchistes « cliniques », le Conseil fédéral va donc solliciter du Congrès la réintégration de celui que la justice républicaine a blanchi des faits qui lui étaient reprochés, mais envers qui, sans aucune explication,  le PS a maintenu sa sanction.

La question n’est pas de savoir pourquoi, mais par qui ? J’ai ma petite idée, l’antifrêchisme « clinique » pouvant devenir contagieux.

Mais, quoiqu’il en soit, il ne peut y avoir au PS, défenseur de l’Etat de droit, deux poids et deux mesures. La relégation pour celui qui dit du banquier que c’est un voyou, et la relaxe pour ceux qui ont perpétré le casse en emportant le magot.

   

 

10:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

L antifrechise c'est quand même dommage... car que seraient bon nombre de nos élus socialistes si M. Freche ne les avait pas sortis de leur ombre ??? c est facile de critiquer celui qui t'a fait naitre et exister ... d'ailleurs tous les psy sont d'accord sur ce point .... N'est ce pas mes chers "camarades...."

Écrit par : mimilarose | 04 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.