statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01 octobre 2008

Pas gagné!

Même si l’article du journal est un peu confus, c’est bel et bien vrai, les Chalabrais sont dans la rue. Les habitants de Chalabre, un gros bourg de la Haute Vallée de l’Aude au passé industriel protestent contre les menaces que la Communauté de communes – qui dispose de la compétence « petite enfance » - fait peser sur la crèche.

Soupçonneuse comme vous me connaissez, j’ai recherché la composition du Conseil de communauté dont les représentants sont élus par les communes, et par conséquent, non soumise à la loi sur la parité. Eh bien non ! Sur 37 membres, 13 sont des femmes ; elles pèsent donc sur les délibérations, même si aucune d’entre elles ne figure parmi les 5 vice-présidents.

J’ai donc un peu de mal à comprendre cette décision ; par expérience, je sais l’attention que les éluEs portent en général à l’accueil des jeunes enfants. Mme Mandroux à Montpellier en a fait, dès 2004, une priorité, Mme Lignières Cassou à Pau, Mme Feidt à Toul, pour ne parler que de ces 3 femmes maires,  l’ont imitée.

Car le jeu vaut la chandelle.

Non seulement, la création de crèches répond au besoin d’un mode de  garde fiable des jeunes enfants, mais procède à l’augmentation du taux d’activité des femmes : si chacun sait qu’en Europe, ce sont les françaises qui font  le plus d’enfant, on ignore souvent que dans le même temps, ce sont elles qui ont le taux d’activité professionnelle le plus élevé. Le taux de fécondité des femmes est donc étroitement lié –non pas aux allocations versées à la naissance de chaque enfant – mais à leur capacité à travailler. Et plus elles travaillent, plus la démographie est forte.

Si j’avais été Sous-préfet de Limoux, c’est ce que j’aurais expliqué aux élus communautaires de Chalabre. Car, tous, doivent être tendus, vers l’économie de ce petit pays.

Reste à les persuader que l’égalité des sexes est plus qu’une simple question de justice sociale. Reste aussi à convaincre le Président de la République de faire du recul de l’inégalité entre les femmes et les hommes un objectif prioritaire de la Présidence française de l’Union européenne.

Ce n’est pas gagné !

 

 

11:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.