statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14 septembre 2008

Perte de vue

Dans les 500 premières sociétés françaises, plus d’un quart – 126, soit 26% - n’ont pas de femmes dans leurs instances décisionnelles,  et dans les conseils d’administration elles occupent  350 des 4450 mandats d’administrateurs, soit 8, 1%.

            Les résultats de cette étude réalisée par l’Association Action de femmes, devraient intéresser le Professeur Dominique Rousseau.

En effet, si ce dernier,  observe avec beaucoup de pertinence, que les « belles réformes –de la Constitution qui ont été votée le 21 juillet par le Congrès réuni à Versailles – resteront lettre mortes tant que les lois organisant concrètement et précisément les modalités de leur application n’auront pas été votées » (Lignes ouvertes, Midi-Libre 14 septembre), il passe, dans le corps de sa tribune dominicale, complètement à la trappe l’article constitutionnel qui permet justement de légiférer sur l’introduction de la « parité professionnelle », autrement dit le partage du pouvoir –et de l’argent- au sein des mandats des entreprises.

            Il nous avait déjà fait le coup, il y a quelques temps, la parité, il semble, ce n’est pas son truc.

            Mais la démocratie, c’est autant la participation des femmes que la possibilité de recourir au référendum d’initiative parlementaire sur la privatisation de la Poste, impossible encore aujourd’hui –comme la parité en économie-, en l’état actuel du droit.

            Je compte bien que le brillant universitaire qu’il est,  ne perde pas cela de vue.

19:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.