statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04 juillet 2008

Mathématique et politique

Le Conseil national (parlement) du Parti socialiste a ratifié la liste présentée par la Fédération de l’Hérault aux élections sénatoriales du 21 septembre 2008.

            Pour la première fois dans l’histoire de notre département, une chance réelle existe de voir (enfin) deux héraultaises entrer au Palais du Luxembourg : l’Hérault élit désormais 4 sénateurs au scrutin proportionnel à parité alternée.

            Ainsi, l’Héraut ferait son entrée dans le club des départements « éclairés », les Pyrénées-Orientales, le Gard et la Lozère ayant déjà envoyé des femmes siéger au Sénat. Et tant qu’à faire, vous le comprenez, je préfèrerai que l'une des premières sénatrice héraultaise soit socialiste.

            C’est possible.

            A condition  que ceux et celles de ses camarades ayant annoncé leur intention de présenter une liste dissidente renoncent non seulement  à leur projet, mais entrent dans le rang en soutenant activement celle démocratiquement investie  par le PS.

            François Hollande, je n’en doute pas prendra ses responsabilités. En rappelant si nécessaire à ces turbulentes ouailles les risques qu’ils (qu’elles) encourent si elles persistent dans leur volonté de s’opposer aux décisions prises.

Et là, ce n'est plus de la mathématique, c'est de la politique!

10:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

La révolution serait-elle en marche dans l'Hérault ?!
Si tout le monde semble unanime aujourd'hui, c'est sur l'autorité dans le parti : personne ne compromettra nos chances en faisant dissidence....
Courage, les filles, et amitié !

Écrit par : fanchon | 16 juillet 2008

Sûr tout le monde rentre dans dans le rang et lèche les pieds du roi Frêche !!!!!!!!!

Écrit par : zigzag | 16 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.