statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27 juin 2008

Laver plus blanc

C’est vrai, l’eau des Hauts cantons de l’Hérault, moins calcaire, plus douce qu’à Montpellier lave plus blanc. Le problème, c’est que lorsque vous y mettez trop de savon, vous n’arrivez pas à vous rincer tant cela mousse sous le robinet.

            Au Parti socialiste, c’est pareil. Quand vous n’arrivez pas à vous laver d’un pareil excès, vous accusez la Fédération de Montpellier … de pomper tout le calcaire à son seul usage. En bref, vous soutenez ouvertement une liste dissidente aux élections sénatoriales, vous bafouez la parité (voir «Leçons de démocratie » du 26 juin 2008), vous piétinez le Premier secrétaire donc le Parti, vous ignorez le Conseil fédéral, vous insultez ses membres, et pour laver tant de noirceur, vous proposer la bouche en cœur de déverser l’eau pure de vos montagnes sur l’après Congrès.

            Le problème, il est double.

            D’abord, il faut s’interroger sur la présence effective de ce camarade dans nos rangs au-delà des élections sénatoriales s’il ne revient pas d’ici là à de loyaux sentiments.

            Ensuite, il faut lui dire que lorsqu’on on veut remplacer le père en épousant sa demoiselle, le mieux est de commencer à ne pas l’accuser de voleur. La Fédération de l’Hérault, n’est pas une fille à trousser facilement sur le bord des chemins. Car, pas dupe, elle ne se laisse  prendre ni  aux ors  de l’Assemblée nationale, ni aux courriers dont celle-ci, encore bonne fille, abreuvent largement les militants. Sauf à vouloir, en plus des bontés de la République, les asphyxier  sous cette mousse et réclamer au Premier secrétaire leurs adresses … pour mieux faire campagne pour les dissidents ?

           

             

11:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.