statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16 juin 2008

La double évidence

 

Malgré quelques ronchon(ne)s, la Convention du Parti socialiste qui s’est réunie samedi 14 à Paris, a adopté sa nouvelle Déclaration de principes et révisé quelques points de ses statuts.

D’abord, et c’est une évidence, le Parti socialiste s’affirme désormais « féministe », mettant ainsi à mal ceux et celles qui, prenant leurs désirs pour des réalités se répandaient notamment dans l’Hérault pour claironner que l’article référent allait être supprimé. Remarquez, c’est de bonne guerre. Pour éviter à avoir à traiter les problèmes d’égalité entre les hommes et les femmes, il suffit de les nier. En le faisant, les opposant(e)s au féminisme s’inscrivent dans la droite ligne de la politique de Sarkozy ;  quand ce dernier clame qu’il faut « travailler plus pour gagner plus », il ne se demande pas comment les femmes vont pouvoir faire, elles assurent déjà la quasi-totalité des tâches ménagères et domestiques. Alors, je trouve, que lorsqu’on est socialiste, c’est un comble de penser comme lui.

            Remarquez, pour ceux et celles qui ne seraient pas contents, la Déclaration de principes stipule aussi que l’adhésion au Parti est un acte libre. Autant dire que personne n’y est obligé. D’ailleurs, Hollande l’a affirmé samedi : « ceux qui n’approuvent pas la déclaration de principes peuvent aller ailleurs, l’essentiel étant que le parti reste capable de rassembler tous ceux qui le veulent au moment des élections ».  Et de fait rechercher leur investiture politique ailleurs. C’est une autre évidence.

            Je crois qu’il ne le disait pas simplement pour l’Hérault. Mais ceux et celles que le prurit de la dissidence démange pour les sénatoriales dans notre département, devraient quand même un peu se méfier.

11:39 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.