statistiques
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19 mars 2006

Cynisme?

Dans un précédent billet (Vœux pieux ? 4 janvier 2006), je me demandais comment le Président de la République allait procéder pour imposer à un Parlement composé de 85% d’hommes un renforcement de la parité. Il suffit d’y penser : vous convainquez votre majorité d’adopter une loi et vous lui donner, off  la garantie qu’elle ne sera pas validée par le Conseil constitutionnel dont vous ne manquerez pas le moment venu de préciser qu’il compte TROIS femmes parmi ses 12 membres.

            Jeudi 16 mars, celui-ci a censuré un article de la loi sur l’égalité professionnelle adoptée le 23 février qui fixait une représentation a minima de 20% de femmes dans les conseils d’administration des entreprises, mais aussi dans les conseils des prud’hommes et les organisations paritaires de la fonction publique. Le Conseil constitutionnel a jugé que la modification de la Constitution de juin 1999 disposant que la « loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats et aux fonctions électives », préalable à l’adoption de la Loi sur la parité de juin 2000, était insuffisante pour légiférer dans le domaine économique. Et sauf à convoquer prochainement à Versailles le Parlement réuni en Congrès pour revoir la copie de 1999, les promesses de Jacques Chirac demeurent des vœux pieux ! En attendant, après avoir été l’une des dernières démocraties européennes à leur accorder le droit de vote en 1945, la France reste aujourd'hui aussi archaïque sur la place des femmes dans la vie économique et sociale du pays. Cynisme ?

17:00 Publié dans femmes et politiques | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Femme

Commentaires

C'est drôle, en dépit de ce peu de "représentativité" des femmes, j'ai entendu hier soir sur BFM TV dans une émission avec Christophe Alévêque, le présentateur dire qu'on "allait vers une société matriarcale". Et d'Alévêque d'ajouter que non seulement nous y "allions" mais qu'en fait notre société était matriarcale depuis longtemps. Ce n'est pas avec des affirmations sottes, à l'emporte-pièce, de la sorte que la situation des femmes va évoluer. "Ils" essaient de nous culpabiliser, ou quoi ?

Écrit par : m | 24 mars 2006

Les commentaires sont fermés.